Critique du film The Big Les Beaux Skis

The Big Les Beaux Skis

Note du film : 2/5
Auteur de la critique : SanKuKaï
Voir ses autres critiques de films
Film tout shuss de Coen et Coen (Simon et Simon de leurs prénoms, il me semble)
Avec Jean Pont entre autres ( Désolé pour la contrepétrie à la Jean Roucas)
Avis lu 4291 fois
Noter cette critique de "The Big Les Beaux Skis"
(note actuelle : 6.67 )
Envoyer la critique de "The Big Les Beaux Skis" à un ami
Passer la critique de "The Big Les Beaux Skis" au Débilitron

0Rechercher le DVD The Big Les Beaux Skis sur 2xmoinscher.com

Audacieux ! Oui Madame, oui Monsieur, j'ose le dire c'est un audacieux projet que voilà !
Les frères Coen ont voulu nous retracer l'épique aventure de la société Rossignol au moment où ils ont voulu lancer un nouveau concept : un gros ski qu'est beau.
Il fallait oser, et Coen et Coen, en matière de masse testiculaire volumétrique, ils en ont.
"Lesse Coen tienes una grosse père dé corrones" comme aurait dit notre ami le Che s'il ne s'était pas exilé au Yémen pour vivre secrétement avec Elvis le Pelvis, alias Le King, alias le Roi du Rock, alias plein de trucs encore mais bon faut pas pousser là oh !
Revenons plutôt à nos moutons.
Rossignol (la société, pas le zozio !) avait il y a quelques années tenté le lancement d'une nouvelle mode pour les djeun's. Les ingénieurs Géo Trouvetout de Rossignol avaient trouvé marrant d'inventer un grand et beau ski.
Grand, car large de près de 1 mètre 52 et long d'environ 3 mètre 56, si ça c'est pas grand, je sais pas ce qu'il vous faut.
Vous vivez donc en temps réel (on m'a dit que de dire "temps réel" dans une phrase ça faisait vachement "fashion" et que c'était super tendance, c'est pour ça) les déboires et les malheurs de cette aventure. En effet, ce concept n'a jamais rencontré son public, au grand désespoir des ingénieurs qui se sont quand même bien foutu de la gueule du monde sur ce coup là.
Vous apprendrez enfin le pourquoi du comment de cet échec commercial.
Il semblerait en effet que le pré-marketing du projet n'avait pas permis d'avalisation "post-office" et que au niveau des out-put back-office, il y avait une carence dans la relation B to B du projet face à son client.
C'est con mais c'est comme ça.
A voir pour les fans

 

Login

Pseudo

Password

Nouveautés

Sonneries de portable

Top Votes

Le moins aimé :

Sondage

Votre avis sur Borat ?

Excellent !
Pas mal
Moyen
Nul

510 votants

Anciens sondages

Top Affiches

Best of DVD

Rechercher

Options :

Chercher dans :

Top Lectures

Le moins lu :

Top Auteurs

Dossiers

Aucun lien(s)

Livraison fleursKit graphiqueFilmcells
Votre lien ici ?